La ligne de Petite Ceinture est une ancienne voie de chemin de fer faisant le tour de Paris à l'intérieur des boulevards des Maréchaux. Cette ligne de 32 kilomètres de long est aujourd'hui complétement laissé à l'abandon et n'est accessible qu'en certains points. Ces rails enfrichés offrent une opportunité de promenade hors du commun. C'est une traversée de la ville par l'arrière, un décollage du trottoir pour un temps de pause, un regard sur la vie des boulevards vus de haut.




Les anciens entrepôts Macdonalds dans un bâtiment long de 600m, un des plus grands de Paris.




Confrontation entre les marronniers plantés de la rue et les arbres pionniers de la friche ferroviaire : ailante, buddleia, robinier.




La cité Michelet, construite en 1968 sur le site d’une ancienne usine de production de gaz, est un des plus grands ensembles de logements sociaux de la capitale.




Dernier lieu alternatif en date : la Gare aux gorilles, ouvert en octobre.




Le paradis de la sieste.




Les graines sont jardinées au gré du vent.




Au dessus du bassin de la vilette, la ville grouille a nos pieds.




Au loin, les cheminées de l'ancienne usine de chauffage urbain.




Un bâtiment qui enjambe les voies ferrées.




On se retrouve entre des murs, le parcours en aérien s'achève, la topographie de la ville s'accentue, les tunnels commencent à poindre.




Le Parc des Buttes Chaumonts affiche une ambiance boisée, refuge de quelques sans abris dans le piaillement des oiseaux.



Le tunnel de Belleville, tout droit pendant 1 km, on est dans le noir avec le bruit des gouttes d'eau.



Arrivée près de la rue de Mennilmontant, le pont marque l'emplacement de l'ancienne gare.

Pour en savoir plus :
http://www.petiteceinture.org/